Rechercher des manifestations
Accueil > Broc en blog > Des collections cousues de fil blanc !
Chronique les collections

Des collections cousues de fil blanc !

Le 28 juin 2019
couture fil dé bouton aiguille pelote

Ne perdez pas le fil, notre chronique fait son grand retour ! Après la découverte de différentes collections aux horizons bien distincts, nous allons aujourd’hui nous pencher sur le monde de la couture. En effet, différents objets issus de cet univers composent de nombreuses collections qui méritent d’être citées…

 

“Juste un doigt”

COUTURE2

Connaissez-vous cette analogie ? Nous en sommes certains ! Mais cette expression, ô combien mise en lumière dans La Cité de la Peur, trouve indirectement ses origines dans le vaste domaine de la couture… Cela vient d’un tout petit objet : le dé à coudre ! Autrefois, on l’utilisait pour doser les alcools forts. Vous l’avez donc compris, nous allons donc nous pencher sur cet objet, plutôt commun dans la plupart des boîtes à couture. Mais aussi, le dé à coudre fait partie des objets les plus collectionnés. Comme ses compères, on retrouve donc beaucoup de dés à coudre dont la fonction première est la décoration et la collection. Déplacez vous dans les boutiques-souvenirs des destinations les plus connues dans le monde et vous en trouverez forcément. Que ce soit à l’effigie d’une ville, d’un club de sport ou bien d’un monument, les digitabuphilistes (aussi appelés digiconsuériphiles) n’ont généralement pas de mal à trouver leur bonheur. Chaque collection se démarque néanmoins l’une de l’autre : que ce soit par les thématiques choisies, par l’ancienneté des pièces ou bien aussi par leur matière (du simple métal à l’or, en passant par l’ivoire et la porcelaine). En restant dans le domaine des dés, on peut dire que les collectionneurs de dés à coudre ont une longueur d’avance sur les collectionneurs de dés à jouer, pour lesquels aucun nom n’existe à ce jour…

 

La guerre des boutons continue !

COUTURE3

A cette époque, dans les années 50/60, ils avaient encore de la valeur ! Il faut voir la réaction des bambins dans ce film culte pour estimer la valeur de ces boutons qu’ils s’arrachaient tel un véritable trophée ! De nos jours, les vêtements se lavent en machine, et conservent leurs boutons sur eux. Il faut savoir que, jusqu’au début du XXe siècle, les boutons devaient être retirés des vêtements avant leur lavage. Forcément, ceux-ci n’étaient pas en plastique comme de nos jours. Aujourd’hui, les boutons n’ont malheureusement plus trop d’importance, sauf peut être pour les fans de scrapbooking ! Les matières utilisées à travers le temps pour la confection de boutons ont été très nombreuses. Il y a bien sûr des matières nobles comme l’argent, le cuivre ou l’or…, mais parfois aussi des plus fragiles comme le verre ou la céramique (parmis tant d’autres !). Une diversité qui permet d’obtenir de magnifiques collections. Cela vous passionne ? Vous êtes peut être un futur fibulanomiste !

 

Une multitude de collections

COUTURE

L’univers de la couture comporte d’autres objets donnant lieu à des collections toutes aussi passionnantes. Les idées ne manquent pas : pelotes de laine, aiguilles à tricoter, accessoires de mercerie ancienne… On se souvient aussi d’un collectionneur de machines à coudre, qui ne compte chez lui pas moins de 400 machines d’époque ! Mais, hélas comme pour beaucoup d’autres objets, aucun nom ne qualifie les passions portées par ces amoureux de la couture. Peut-on alors dire que les collections donnent du fil à retordre à notre chère langue française ?

Nous vous rappelons que le calendrier des brocantes recense aussi les puces des couturières, sans oublier les bourses et salons multi-collections et de collectionneurs. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook pour ne rater aucune actualité !

Rémi